↑ Retour à Boite à outils

Créatifs Culturels

Êtes-vous un(e) Créatif(ve) Culturel(le) ?

MOTS clés : écologie – alimentation biologique – développement personnel – médecines douces – implication sociale – valeurs féminines – dimension spirituelle

1- Vous aimez la nature et sa destruction vous inquiète.

2- Le sort global de la planète vous touche (réchauffement climatique, destruction des forêts tropicales, surpopulation, prise en compte insuffisante des impératifs de la durabilité écologique dans le système en place, exploitation des populations des pays pauvres) et vous souhaitez que l’on fasse plus pour l’améliorer, même si ceci implique de limiter la croissance économique.

3- Vous seriez prêt(e) à payer plus d’impôts ou de taxes, ou à payer des biens de consommation plus cher si vous aviez la preuve que l’argent récolté est bien utilisé pour la protection de l’environnement.

4- Vous attachez beaucoup d’importance à la qualité des relations humaines.

5- Vous considérez qu’il est important d’encourager et d’aider chacun à mettre en valeur les dons, talents et richesses uniques de sa personnalité.

6- Vous faîtes du bénévolat pour une ou plusieurs causes.

7- Le développement spirituel et psychologique est un domaine qui vous est familier.

8- La spiritualité et la religion sont des aspects importants de votre vie, mais vous vous inquiétez de l’influence des intégrismes religieux.

9- Vous souhaitez que les femmes soient traitées à l’égal des hommes, notamment dans le monde professionnel, et voir davantage de femmes à la tête des entreprises et des partis politiques.

10- Vous êtes alarmé(e) par les violences et les mauvais traitements que subissent les femmes et les enfants dans le monde entier.

11- Vous souhaitez que les dépenses publiques et la politique en général soient plus orientées vers l’éducation et le bien-être des enfants, vers la réhabilitation des quartiers et des communautés, vers la création d’un système écologiquement stable et durable permettant de préserver l’avenir.

12- En politique, vous n’êtes satisfait(e) ni par la droite ni par la gauche, ni même par un centre mitigé.

13- Votre vision de l’avenir est plutôt optimiste et vous vous méfiez du pessimisme et du cynisme que véhiculent les médias.

14- Vous souhaitez vous impliquer activement dans la transformation de la société.

15- Vous désapprouvez les méfaits des entreprises accomplis au nom du seul profit (licenciements, dégradation de l’environnement, exploitation des pays pauvres et de leurs populations).

16- Vous surveillez vos dépenses et évitez de «surconsommer».

17- Vous désapprouvez la manière qu’a la culture moderne de toujours mettre l’accent sur la compétition, le succès et la réussite, sur l’acquisition et l’accumulation de nouveaux produits, et sur les signes extérieurs de richesse et le luxe.

18- Vous êtes ouvert(e) à ce qui vous est étranger : personnes, lieux et modes de vie.

& & &

Si vous êtes d’accord avec au moins 10 déclarations de la liste, vous êtes probablement un Créatif Culturel. Site en anglais et détails sur le livre

Extrait du livre de Paul RAY et Sherry Ruth ANDERSON *** : « L’Emergence des Créatifs Culturels » Traduit en Français Contact éditions Yves MICHEL BP3 05300 BARRET / MEOUGE Tél 04 92 65 52 24 (ISBN 2-913492-10 x)

*** Docteure en psychologie (Université de Toronto), psychologue et co-auteur du livre « La féminité cachée de Dieu« , Sherry Ruth ANDERSON a été professeur de psychiatrie et présidente d’une organisation de soutien aux femmes.

page créée en janvier 2006

L’émergence des créatifs culturels, Enquête sur les acteurs d’un changement de société
de Paul H. Ray et Sherry Ruth Anderson

Vous mangez bio, vous vous soignez à l’homéopathie, et militez contre les OGM ?
Bravo, sans le savoir sans doute vous en êtes un(e), comme 17 à 24% population

Faites-vous partie des «créatifs culturels» ?

Le livre du sociologue Paul H. Ray et de la psychologue Sherry Ruth Anderson a pour sujet l’émergence de nouvelles valeurs de société dans les pays occidentaux dits «riches», annonciatrices de changements majeurs.
Les « enfants du Verseau » (best-seller de Marylin Ferguson) ont grandi : leurs profond désir de nouvelles valeurs de vie repose désormais sur des comportements moins utopiques, et beaucoup plus concrets.

Cette nouvelle population cultive une sensibilité humaniste résolument novatrice, cohérente jusque dans ses comportements quotidiens : elle prend ses distances vis à vis du consumérisme exacerbé et de la technologie érigée en mythe, et veut intégrer une démarche citoyenne et responsable. Les personnes qui la compose ont désormais un nom : les créatifs culturels.

Ces femmes et ces hommes cristallisent des tendances et des mouvements qui, pour la première fois, se conjuguent et convergent autour de quatre axes :

  • Valeurs féminines
  • Développement personnel, psycho-spiritualité
  • Écologie, alimentation bio, méthodes naturelles de santé, médecines douces
  • Implication personnelle dans la société, engagement solidaire.

Tel est le propos de ce livre. Il est le fruit d’une vaste étude sociologique aux USA ; Dans ce pays, ce groupe culturel représente 24 % de la population et le phénomène s’accroît. Il est constitué d’une majorité de femmes et manifeste une incroyable vitalité. Les auteurs s’appuient sur une enquête de 13 ans et des centaines de témoignages.

L’émergence d’une nouvelle pensée Le phénomène « Bobo » : l’arbre qui cache la forêt

Depuis quelques années, les sociologues hésitent. ils pressentent de nouvelles « typologies », ces sociostyles qui permettent de discerner les évolutions des habitudes de consommation. Mais ils tâtonnent encore pour les évaluer.
Pour compliquer le tout, relevons les effets de mode véhiculés par les médias, avec comme illustration récente le phénomène des bourgeois-bohèmes, ces fameux « bobos », ayant l’éthique plutôt à gauche et le portefeuille plutôt à droite !

« Les instituts de sondage ne savent toujours pas comment les repérer et les répertorier » Un puissant courant de pensée

Ces valeurs émergentes, encore confuses, intéressent aussi les instituts de sondages qui ne savent toujours pas comment les repérer et les répertorier.
C’est ainsi, par exemple, que le monde politique ayant seulement à sa disposition des guides d’enquêtes « fermés », ignore ces nouvelles émergences. Il est d’ailleurs très probable qu’une grande fraction des abstentionnistes sont des « Créatifs Culturels » selon le terme de Paul Ray, ou sont en passe de le devenir…
Toutes les couches de la société étant concernées, si l’on est attentif à ce qui se passe, on peut s’apercevoir – notamment sur Internet – que des regroupements se croisent en s’ignorant souvent (médecines, alternatives, alimentation biologique, protestation contre le nucléaire, mouvement de défense de la nature…).
En France cet étrange réseau qui s’ignore, encore invisible est en train de se structurer. Faut-il les appeler « Créatifs culturels » ? Ce n’est pas certain. Ce qui est sûr, c’est qu’ils sont déjà en train de s’occuper d’eux-mêmes, et d’émerger sereinement.

Un ouvrage de référence

Ce livre est en fait leur credo. Paru en 2000 aux USA et en 2001 dans sa traduction française, il récapitule et vulgarise les résultats de la vaste enquête sociologique conduite aux USA par Paul H. Ray, durant près de 14 ans et qui lui a permis d’évaluer le nombre des Créatifs Culturels à 24 % de la population américaine.
Dès le départ, nous sommes prévenus : cet ouvrage doit permettre aux Créatifs Culturels qui s’ignorent, de prendre conscience de la mouvance à laquelle ils appartiennent et de favoriser ce regroupement qui jette les bases d’un avenir plus solidaire.
L’étude qu’il recèle n’est là que pour crédibiliser et convaincre que ce mouvement progresse de façon exponentielle.

Les Créatifs Culturels au doux pays de France

Nous vivons au pays des idées, toujours très observés par nos amis d’outre-atlantique à l’affût de nos élucubrations diverses et variées. Aussi ne serait-il pas étonnant que notre proportion de Créatifs Culturels soit plus importante ou plus qualitative qu’aux USA.
Des individus s’interrogent, discutent sur Internet, se reconnaissent, se rencontrent, se rassemblent. Songeons au tissu associatif français très dynamique et dont on vient de fêter le centenaire du fameux statut « loi de 1901 ».
Il semblerait même que ce secteur redouble actuellement de vigueur dans de nouveaux combats : boycott des entreprises « irresponsables », lutte contre les OGM, mobilisation contre les excès de la mondialisation, révoltes contre les scandales de la vache folle, du sang contaminé, etc…

Un besoin vital de nouvelles valeurs

L’humanité et la planète sont en danger, tous les signes alarmants sont là pour le prouver (réchauffement planétaire, pollution mondiale, menace terroriste globalisée). Ce sont des Créatifs Culturels de la première heure qui ont réagi en créant le principe de « développement durable » afin de rétablir un équilibre écologique et social menacé.
Ils savent que seule l’action peut inverser le système engagé. Serait-ce le réveil de la société civile face à une société de consommation exacerbée, génératrice de fracture sociale et de dégâts écologiques ? C’est probable, quasi certain.
Mais le rôle des entreprises est important. Le dirigeant doit accepter d’investir au départ pour être gagnant sur le moyen-long terme. De plus en plus d’entreprises aux États–Unis sont pionnières dans l’initiative écologique et sociale. Une chose est certaine : les Créatifs Culturels sont partout, et cette mouvance est le contre-pouvoir de demain face à un capitalisme débridé et aux valeurs limitées de la société de consommation.

Solange SAINT-ARROMAN – Première parution dans « Business Digest, la lettre de réflexion mensuelle des dirigeants », n° 110, juillet 2001. Version actuelle revue et enrichie

voir aussi le questionnaire pour savoir si vous êtes unE créatif(ve) culturel(le) +

résumé fait en 2003